Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de Tripadvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.
Désolé, il n'y a aucun circuit ni aucune activité disponible à la réservation en ligne à la date que vous avez sélectionnée. Choisissez une autre date.
Désolé, il n'y a aucun circuit ni aucune activité disponible à la réservation en ligne à la date que vous avez sélectionnée. Choisissez une autre date.
10avis0question(s) et réponse(s)
Note attribuée
  • 4
  • 2
  • 2
  • 1
  • 1
Type de voyageur
Période de l'année
Langue
Filtres sélectionnés
  • Filtrer
  • français
PatCernay a écrit un avis (sept. 2020)
Cernay, France8 contributions1 vote utile
Aucune muséographie, quasi aucune explication, du bazar entassé de tous côtés : du coup, on imagine un peu ce qu'on veut, on ne cherche pas à se cultiver mais on vient chercher de l'exotisme. Comme ce n'est pas cher, on ne perd pas grand-chose ! N'attendez rien et vous profiterez, sinon vous serez déçus.
Plus
Date de l'expérience : septembre 2020
Utile
Partager
JP Didier a écrit un avis (sept. 2020)
5 contributions
Après le musée Charles Bruyère et une longue pause nécessaire, nous voilà au musée Charles Friry. Dès l’entrée, on constate le même mode d’installation avec des vitrines à foison, phagocytant le faible espace qui, cumulées à l’accumulation excessive d’œuvres pas toujours intéressantes, entraînent un sentiment à la fois d’oppression et de fatigue intense. Une première salle présente une deuxième partie de l’exposition d’artistes contemporaines présentes dans l’autre musée. Ici, c’est magnifique ! Rendez-vous au XIXe avec un bureau-bibliothèque dans lequel on aimerait pouvoir écrire à la plume ou ouvrir un livre (mais c’est interdit). Ensuite, ça se gâte un peu : des salles encombrées avec peut-être des chefs d’œuvre, mais qu’on ne voit pas tant les collections sont foisonnantes ! On nous présente un piano (qu’on ne peut pas toucher), un miroir (dans lequel on ne peut pas se regarder, d’autres meubles étant devant), des chaises (sur lesquelles on ne peut s’asseoir). Il y aurait vraiment de quoi vivre une expérience immersive, mais tout est interdit. Puis tout à coup, on change de musée, sans prévenir : on entre dans une salle quasi vide, respirable, aux murs blancs. Mais à part des banderoles donnant des (trop longues) explications (la synthèse n’est pas le fort de la maison), il n’y a pas de pièce de grand attrait, sinon peut-être un portrait de la fondatrice de l’hôpital. Une autre salle du même type présente des peintures du XVIe siècle, dont un triptyque fort intéressant de Deruet. A l’étage, c’est encore moins compréhensible : des salles très chargées sans logique d’accrochage (au passage, il y a des Goya qui valent le détour), avec un mobilier si encombrant que nous avions du mal à nous trouver côte à côte sans être le nez sur les tableaux, une salle au style contemporain avec des peintures du XXe, de l’autre côté une pièce contenant des éléments d’un atelier d’un Waidmann que nous ne connaissions pas, juste à côté un couloir avec des magnifiques gravures de Callot puis une nouvelle pièce de Waidmann que l’on traverse pour découvrir le fameux Georges de La Tour (bien mis en valeur), fort éloigné de son contemporain régional Deruet. Dernier gros point noir : les couloirs étroits et les paliers d’escaliers sont envahis de mobilier, vitrines et sculptures à l’intérêt non explicite... Mais de magnifiques tableaux flamands. C’est après notre sortie que nous nous sommes rendus compte que nous n’avons trouvé ni la Mauresse fille de Louis XIV dont on nous avait tant parlé, ni le Rembrandt.
Plus
Date de l'expérience : août 2020
Utile
Partager
Cam JG a écrit un avis (août 2020)
1 contribution1 vote utile
Si ce musée m'a davantage plu que son voisin, c'est peut-être parce que je l'ai fait avant et que je n'étais pas encore étouffée par le trop. Il y a ici encore trop de choses à regarder et des petits cartels vieillots et qui ne donnent pas envie d'être lus. Les pièces ont le mérite de donner un aperçu de l'habitat tel qu'il l'était. Il y a de très beaux meubles, de très beaux tableaux mais tout est l'un au dessus de l'autre... Trop dur de tout assimiler... L'atelier devrait être un atelier et le Georges de La Tour mille fois mieux mis en valeur. ON dépoussière, on fait des tris, on présente tout autrement et ce musée sera une visite incontournable à renouveler encore et encore. BRAVO pour l'espace à l'entrée qui accueille une exposition temporaire très jolie et SURTOUT mise en valeur.
Plus
Date de l'expérience : août 2020
1 vote utile
Utile
Partager
L Gehin a écrit un avis (sept. 2019)
12 contributions6 votes utiles
Un musée que l'on m'avait vanté pour son Georges de La Tour... que j'ai fini par découvrir dans un coin du musée, avec un éclairage fantastique (deux spots dont un grillé avec câbles apparents au sol). Beaucoup d'oeuvres de tous les côtés, globalement sans mise en valeur, ça sent la poussière, tout comme le musée Charles de Bruyères, on ne sait pas trop quoi regarder et si on n'est pas expert en art, on ne comprend rien. Si vous êtes nostalgique de vieux musées et fan d'une culture réservée à une élite, ça peut vous intéresser. Sinon, c'est idéal pour dégoûter les enfants des musées
Plus
Date de l'expérience : novembre 2018
1 vote utile
Utile
Partager
Sylvie H a écrit un avis (avr. 2019)
Guebwiller, France20 contributions4 votes utiles
Petit musée très fourni et très intéressant, de nombreuses œuvres méritent de s'y attarder. Nous avons découvert l'artiste Pierre Waidmann que nous ne connaissions pas, entres autres.
Plus
Date de l'expérience : avril 2019
Utile
Partager
Précédent
12
Questions fréquentes sur Musée Charles Friry