Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de Tripadvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Musée de Bastia

177 avis
Désolé, il n'y a aucun circuit ni aucune activité disponible à la réservation en ligne à la date que vous avez sélectionnée. Choisissez une autre date.

Musée de Bastia

177 avis
Désolé, il n'y a aucun circuit ni aucune activité disponible à la réservation en ligne à la date que vous avez sélectionnée. Choisissez une autre date.
Google
Expériences recommandées à Corse et alentour
à partir de 71,50 $US
Plus d'infos
à partir de 44,50 $US
Plus d'infos
à partir de 71,50 $US
Plus d'infos
à partir de 41,71 $US
Plus d'infos
Plein écran
Emplacement
Contacts
Avenue Pierre Giudicelli, 20410 Bastia, Corse France
Familiarisez-vous avec la région
Promenades en mer Scandola, Girolata, Calanches de Piana,
Excursions en 4x4, quad et tout-terrain

Promenades en mer Scandola, Girolata, Calanches de Piana,

87 avis
Un circuit magnifique pour découvrir le golfe de Porto, les calanches de Piana, le village marin de Girolata et l'incontournable reserve de Scandola.<br><br>La Réserve naturelle de Scandola est une réserve naturelle en Corse à la fois marine et terrestre, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, et faisant partie des aires marines protégées de la France. Classée en 1975, elle occupe une surface de 1 669 hectares et protège une biodiversité remarquable.
71,50 $US par adulte
177avis2question(s) et réponse(s)
Note attribuée
  • 62
  • 79
  • 22
  • 8
  • 6
Type de voyageur
Période de l'année
Langue
  • Plus
Filtres sélectionnés
  • Filtrer
  • français
J R a écrit un avis (août 2020)
Mougins, France3 743 contributions5 719 votes utiles
+1
Ancien Palais des gouverneurs, le Musée de Bastia, situé au cœur de la citadelle, offre ce que j'aime le plus lorsque je visite une ville : un condensé culturel de toutes les époques de la ville. Encore faut-il que ce soit bien fait et en l'espèce ce musée a répondu à mes attentes : des objets divers, des explications claires, une mise en valeur parfaite de tout ce qui est exposé, de petits films dans certaines salles enrichissant les collections, la possibilité de s'approcher des œuvres et objets, bref, du plaisir et pas de frustration. L'entrée est à cinq euros, j'aime autant vous dire qu'il vaut mieux ne pas bouder son plaisir. Ma visite a duré 01h40 environ et j'ai passé un moment très stimulant. Il faut se saisir du dépliant. Il ne vous apprendra rien de plus sur les salles, mais sur le bâtiment en lui-même construit au XVIe siècle. Dans certaines salles, vous pourrez découvrir sur des panonceaux noirs quelle était la destination originelle de la pièce, comme la numéro 15 qui était celle où le Gouverneur recevait ses hôtes en audience privée. A l'entrée de chaque salle, la thématique est expliquée en corse, français, italien et anglais. En revanche, les affichettes individuelles ne sont rédigées qu'en français, je trouve cela dommage pour les touristes étrangers. La visite commence par la Corse antique où sont exposés des pièces comme cette magnifique amphore remplie de plus de 21 000 pièces de monnaie en étain, cuivre et plomb. La mise en scène m'a beaucoup plu et j’en publie une photo. A côté, se trouve une dolia en céramique dans laquelle on transportait le vin sur des bateaux et dont la contenance était plus intéressante que les amphores classiques. Il faut s'arrêter également sur le magnifique cratère du quatrième siècle avant notre ère, en céramique noire et figures rouges, magnifiquement conservé. J'ai bien aimé la salle dédiée à l'évolution de la ville de Bastia. A travers deux écrans, un film de sept à huit minutes est diffusé sur la base de cartes, plans et documents photographiques mettant en avant cette évolution du XVIe siècle à nos jours. Une maquette gigantesque de la ville et ses hauteurs a été confectionnée avec beaucoup de réalisme, allant jusqu'à représenter un ferry à l'entrée du port maritime. A côté de cela, je me suis arrêté sur les plaques de fontaine du XVe siècle et du début du XVIIe, qui étaient des marques de pouvoir puisque frappées des armoiries des souverainetés en place. Si les salles 2 et 3 proposent des vues de Bastia sous forme de peintures et autres aquarelles, on entre de plus en plus dans l'intimité des élites bastiaises à travers les pièces suivantes : dans l'une, l'architecture des maisons et palais corses est mise en exergue (je pense ici au portail en marbre du XVIIe siècle, constitué de ses deux piédroits, de son fronton et de son linteau au nom du propriétaire) ; dans l'autre, le mobilier urbain d'influence italienne se présente à nous, notamment un superbe lit à baldaquin provenant de Ligurie et un coffre des XVIe-XVIIe siècles dont l'intérieur de la porte est artistiquement sculpté. Une précision à ce moment de mon avis : dans la salle 4 sont présentés des carreaux de céramique, prisés par l'élite de l"époque. Il ne s'agit pas d'"azujelos" comme l'indique l'affiche, mais d'"azulejos". En poursuivant la visite, on tombe évidemment sur une salle dédiée à la période génoise. Je n'ai pas tant été attiré par les objets exposés que par le symbole développé à cette époque : la croix rouge entouré de deux griffons, déclinée sur un fauteuil, une clef de voûte, un linteau... Naturellement, s'ensuit la période du XVIIIe siècle, ô combien troublée. Un film composé de documents d'époque, avec sons et images, illustre cette partie de l'histoire corse. Dans cette salle, il faut s'arrêter sur l'imposante dalle commémorative du décret du 30 novembre 1789, sur laquelle les termes "le Roi"" ont été martelés comme une damnatio praenomen. On retrouve l'influence génoise dans la salle 12 au sujet de l'art religieux corse. Il était effectivement important de dédier une pièce à ce sujet tant les corses - d'aujourd'hui encore - demeurent fervents en matière de religion. Si les statues, ostensoirs et autres peintures décorent la salle, le plus étonnant n'en reste pas moins le lieu d'aisance qui se trouvait là il y a plusieurs siècles ! Par ailleurs, l'histoire corse passe également par le cardinal Fesch, oncle de Napoléon, et collectionneur incomparable puisqu'il détenait plus de 15 000 tableaux. Deux salles lui sont consacrées. Je me suis particulièrement arrêté sur une nature morte aux trophées et armures. Habituellement, il y a plutôt des lapins et du pain sur ces peintures, mais celle-ci est particulière. Suite à la collection Fesch, vient la collection Carlini, qui tourne autour des objets d'arts décoratifs relatifs au Premier Empire, mais aussi à la Révolution française et à l'Ancien Régime. Une vitrine contient différents jeux et boites à ouvrage en marqueterie de paille, cependant il faut se pencher sur une curiosité : un jouet satirique à l'effigie de la comtesse Du Barry, favorite (un temps) de Louis XV. On y voit la comtesse Du Barry dans un tonneau, jouant sur le nom (du baril). Jouet tiré d'un bon mot du marquis de Lauraguais à qui ceci vaudra l'exil. Enfin, la visite se termine par le jardin qui offre une jolie vue sur le port. Le jardin n'est pas grand, on peut en profiter pour se poser à l'ombre et regarder les différentes essences : cyprès d'Italie, romarin, fromager, oliviers, camphrier... En somme, il s'agit d'une visite très stimulante intellectuellement, couvrant l'histoire de la ville de manière intelligente, en exposant des œuvres et des objets pertinents. J'en suis reparti satisfait.
Plus
Date de l'expérience : août 2020
9 votes utiles
Utile
Partager
JEAN-CLAUDE G a écrit un avis (oct. 2019)
Chalon-sur-Saône, France120 964 contributions1 204 votes utiles
+1
Je garde un très bon souvenir de ce musée et j’ai vraiment apprécié l’exposition Corse Impériale. Ce musée est vraiment magnifique avec ses différentes salles de différentes couleurs. Il y a des explications sous chaque tableau et je dirai que chaque salle étant assez grande, j’ai pu prendre mon temps pour lire les infos sans être dérangé. Vraiment un très beau musée
Plus
Date de l'expérience : septembre 2019
Utile
Partager
Lulu a écrit un avis (sept. 2019)
Bastia, France34 contributions9 votes utiles
musée d'une diversité râre, peintures sculptures (entre autre) de toutes époques, un jardin terrasse avec une vue magnifique sur le vieux port et la vieille ville, un personnel à la hauteur et chaleureux et animations fréquentes
Plus
Date de l'expérience : septembre 2019
Utile
Partager
corsica142a a écrit un avis (sept. 2019)
137 contributions14 votes utiles
Avec la journée du patrimoine aucune excuse pour ne pas faire ce musée d’une richesse culturelle intéressante rajouter son expo sur Napoléon III très riche avec présence de personne en costumes d’époque Compter au min 2h pour faire ce musée ainsi que les jardins
Plus
Date de l'expérience : septembre 2019
Utile
Partager
fabsyt a écrit un avis (août 2019)
34 contributions11 votes utiles
Bâtiment historique très intéressant. 5 euros l'entrée. Visite de l'histoire de la corse, et surtout de Bastia. Très intéressant et instructif. Suivie par l'expo temporaire sur Napoléon III, expliquée et commentée par le conservateur du musée. Ce fût le hasard et un moment absolument hors du temps. Passionnant. Merci encore à lui. N'hésitez pas à visiter ce musée.
Plus
Date de l'expérience : août 2019
Utile
Partager
Précédent
Questions fréquentes sur Musée de Bastia