Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de Tripadvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Monumento a la Tolerancia

52 avis

Monumento a la Tolerancia

52 avis
Profitez de l'expérience complète en réservant un circuit
Recommandé
Nos circuits et activités les plus populaires
Expériences proches
Autres expériences à Séville
Plein écran
Emplacement
Contacts
Muelle de la Sal, 41001 Séville Espagne
Familiarisez-vous avec la région
Visitez l'Alcazar royal de Séville, avec un guide touristique officiel.
Excursions culturelles

Visitez l'Alcazar royal de Séville, avec un guide touristique officiel.

4 avis
google
Apprenez l'histoire et découvrez avec moi des détails que je n'aurais jamais vus et apprenez pourquoi chacun d'eux.<br><br>Plongeons ensemble dans son histoire passionnante de plus de 800 ans, revenons au 10ème siècle et marchons main dans la main jusqu'au 15ème siècle.<br><br>Visitez avec moi le palais, en service, le plus ancien d'Europe, visitez la représentation maximale du style mudéjar andalou, profitez de ses salles royales et de ses magnifiques patios.<br><br>* Entrée non incluse *<br>* Gratuit pour les personnes nées et résidant à Séville *
18,29 $US par adulte
52avis1question(s) et réponse(s)
Note attribuée
  • 8
  • 13
  • 27
  • 3
  • 1
Type de voyageur
Période de l'année
Langue
  • Plus
Filtres sélectionnés
  • Filtrer
  • français
Syngnathe a écrit un avis (déc. 2019)
Savigny-Sur-Orge, France7 775 contributions231 votes utiles
Cette sculpture monumentale, installée sur l'esplanade du quai du sel, le long du Guadalquivir, sur la rive faisant face aux belles maisons colorées de Triana, est une œuvre réalisée par le sculpteur et peintre Edardo Chillida, de renommée mondiale, pour rappeler une page sombre de l'histoire de l'Espagne : l'édit de Grenade de 1492. Par ce document les rois catholiques d'Espagne expulsèrent tous les juifs de leur royaume. Ce monument, né d'une idée initiale du conseil municipal de la ville de 1980 qui souhaitait rappeler ce triste passé, et l'exécution à Séville, de 5 membres d'une famille juive au moment de l'expulsion, ne vît le jour que beaucoup plus tard, du fait d'une longue opposition au projet. Ce n'est que le 1° avril 1992, ( le même jour que la cérémonie d'ouverture de l'exposition internationale de 1992 ) qu'il fût inauguré en présence du Président de l'état d'Israël, du Sculpteur et du prix Nobel de la paix Elie Wiesel. L'inauguration du monument s'est tenue 501 jours ( = 5 siècles) après la promulgation de l'édit de Grenade. A cette occasion, Elie Wiesel prononça un discours sur la tolérance, dont une partie est inscrite sur un des deux murs qui accompagnent la sculpture. Il a notamment évoqué l'importance de la coexistence entre les différentes cultures qui ont fait Séville. et prononcé ces mots restés dans la mémoire collective : "Je n'ai pas l'intention de donner d'exemple à qui que ce soit, mais il serait parfait qu'un jour à Séville le peuple juif, l'arabe et le chrétien se serrent la main. C'est précisément l'idée qui reflète le monument." L'œuvre réalisée en béton moderne, mesure 5 mètres de haut sur 12 mètres de large. Son coût estimé à 589.000€, fût entièrement financé par une Fondation d'origine juive. Le quai a été réaménagé ( selon l'avis du sculpteur) pour pouvoir recevoir le monument, et pour que l'espace soit adapté à une découverte de l'œuvre. La sculpture tourne le dos au fleuve et tend ses deux bras à la ville. Elle a connu à plusieurs reprises des actes de vandalisme, et est encore souvent victime de graffitis. La promenade qui suit les rives du Guadalquivir est un lieu fréquenté par de nombreux joggers, et par la jeunesse sévillane en soirée. Le site de localisation du monument est particulièrement beau au moment du coucher du soleil, lorsque s'allument les lumières de la ville, et que s'illuminent les belles maisons colorées de Triana, de l'autre côté du fleuve. Ce monument rappelle également toutes les persécutions religieuses dont Séville fût le théâtre au cours de son histoire. Ainsi, entre 1481 et 1524, c'est plus d'un millier de personnes qui furent brûlées vives pour hérésie, blasphème, etc.
Plus
Date de l'expérience : octobre 2019
Utile
Partager
gones2013 a écrit un avis (oct. 2017)
Lyon, France547 contributions138 votes utiles
Sculpture posée sur les rives du Guadalquivir qui n à rien de joli ,gros bloc de béton que vous apercevrez forcément lors d une balade
Plus
Date de l'expérience : septembre 2017
Utile
Partager
Ces avis sont traduits automatiquement depuis l'anglais. Afficher les traductions automatiques ?
Dimitris L a écrit un avis (avr. 2020)
Sydney, Australie23 586 contributions61 153 votes utiles
Monumento a la Tolerancia est une structure assez inhabituelle. Cela peut ou non plaire à certains, mais c'est vraiment intéressant, et après avoir compris ce qu'il symbolise, c'est un monument assez émouvant à la tolérance. Il a été construit pour coïncider avec l'Exposition internationale de 1992, tenue à Séville. Il commémore les cinq cents ans environ de l'expulsion des Juifs de la région. et en même temps il exprime l'espoir que les gens, chrétiens, arabes et juifs, se retrouveront ici, et seront à nouveau amis, comme le sculpteur Eduardo Chillida, l'a justement exprimé: «Je n'ai pas l'intention de donner un exemple à n'importe qui, mais ce serait parfait si un jour à Séville le peuple juif, arabe et chrétien se serrait à nouveau la main. C'est précisément l'idée que reflète le monument. "
Plus
Date de l'expérience : mai 2019
Google
42 votes utiles
Utile
Partager
PrestonGuild a écrit un avis (janv. 2020)
Royaume-Uni53 331 contributions2 690 votes utiles
J'ai plaisanté avec mon ami que ce monument était une célébration du conglomérat géant Unilever en raison de la structure géante en forme de U. Je pouvais lire de l'inscription espagnole que c'était pour célébrer la tolérance. On pourrait penser qu'il serait plus inclusif et aurait des informations dans d'autres langues.
Plus
Date de l'expérience : mars 2019
Google
Utile
Partager
LCPUSA a écrit un avis (févr. 2019)
462 contributions123 votes utiles
Sur le quai de Sal (sel) se dresse le magnifique monument à la tolérance. C'est une œuvre du sculpteur basque de renommée mondiale Eduardo Chillida. Il a été construit pour rappeler les 500 ans de l'édit de Grenade, l'édit d'expulsion de tous les Espagnols juifs d'Espagne. Il a été financé par la Fondation Amigos de Sefarad (Amis de Sepharad), et il est accompagné d'une pierre avec des paroles d'Elie Wiesel. Il est écrit, malheureusement, uniquement en espagnol. "Entendez la voix de Séville, une voix souffrante et mélodieuse, une voix de mémoire, qui est aussi votre mémoire: une mémoire à la fois juive et chrétienne, musulmane et laïque". éclairer la vie. Allez-y, visitez-le et repensez-vous à une époque où les trois religions vivaient ensemble dans la ville de Séville. Séville a tenu l'un des plus grands quartiers juifs à Sepharad.
Plus
Date de l'expérience : juin 2018
Google
2 votes utiles1 republication
Utile
Partager
Précédent
12
Questions fréquentes sur Monumento a la Tolerancia