Nous avons remarqué que vous utilisez un navigateur non reconnu. Il se peut que les pages de TripAdvisor ne s'affichent pas correctement.Notre site est optimisé pour les navigateurs suivants:
Windows: Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome. Mac: Safari.

Jukkasjarvi VildmarksTurer AB

Jukkasjarvi VildmarksTurer AB
Réservation non disponible sur TripAdvisor

Quelles autres options pouvez-vous réserver maintenant ?
48
Toutes les photos (48)
Plein écran
Avis des voyageurs
  • Excellent60 %
  • Très bon13 %
  • Moyen8 %
  • Médiocre0 %
  • Horrible19 %
Infos pratiques
Contact
8 Vaenortsgatan, Kiruna 981 32, Suède
Site Web
+46 70 674 12 07
Appeler
Améliorer cette page
Filtrer les avis
13 résultats
Note attribuée
7
1
2
0
3
Type de voyageur
Période de l'année
Languefrançais
Plus de langues
7
1
2
0
3
Découvrez ce qu'en pensent les voyageurs :
Affinerfrançais
Mise à jour de la liste...
110 avis sur 13
Ces avis sont traduits automatiquement depuis l'anglais. Afficher les traductions automatiques ?
Avis publié : Il y a 6 jours par mobile

L'équipement de la société n'était pas au meilleur de sa forme et les chiens étaient prêts à se battre pendant le voyage. Notre guide Filip était absolument horrible et grossier et adorait nous jurer contre de petits erreurs. Pas de compétences sociales quoi que ce...soit. Comme vous pourriez passer une journée complète ou 5 jours avec ce guide, je vous recommande d’y aller avec un guide qui au moins ne vous jure pas.Plus

Date de l'expérience : décembre 2018
Avis publié : il y a 3 semaines

En tant qu’écrivain touristique, j’ai la chance de voyager beaucoup. Mon photographe photographe Norm aussi. Mats et son peuple, et bien sûr ces "300 chiens" (une référence interne à une chanson stupide et folle que nous avons écrite en hommage à ces adorables Suédois) nous...ont présenté des expériences magiques et qui ont transformé la vie. Nous avons passé sept jours à 300 km au nord du cercle polaire arctique: soleil, amitiés de toute une vie, surmonter - pour l’essentiel - ma nervosité envers les chiens. Remarque: ce sont les chiens les plus heureux et SO tellement bien soignés et adorés. Des créatures très douces et intelligentes. N'oubliez pas que Lonely Planet appelle le nord de la Suède le dernier véritable désert sur Terre. Si vous sentez l’appel de la nature, allez-y. Sautez dans un avion et hurlez avec les chiens sous les aurores boréales ou ce soleil estival suédois de 24 heures. Merci, Mats! Merci, Selina Bucky! Merci Marion! Et hé. . . Marion est l'une des rares mushers féminines en Suède. Mats a des histoires qui feront que vos cheveux se dressent. De plus, parlez une langue autre que le suédois ou l'anglais? Mats parle probablement votre langue aussi! ? ! C'est un conteur magistral, un filou ayant les yeux scintillants et un hôte exceptionnel. À ce jour, nous appelons Mats notre suédois James Bond. Nous n'oublierons jamais notre passage au nord de la limite forestière et nous nous considérons meilleurs, plus gentils et plus confiants. Nous passons encore deux mois à parcourir toute la Suède et devinez quoi? Ouaip. Expérience préférée. . . et nous avons eu beaucoup de manigances suédoises cet été. Enrichissez votre vie et allez vous déchaîner: allez au nord, jeune homme (au coeur), jeune femme (au coeur).Plus

Date de l'expérience : juin 2018
Avis écrit le 1 juin 2018

Six âmes intrépides se sont rassemblées dans une aventure en traîneau à chiens, qu'aucun d'entre nous n'avait fait avant ce voyage. Notre groupe était un 64 ans. Ancien médecin et deux infirmiers anesthésistes (31 ans et 34 ans) des États - Unis, avocat australien de...34 ans, ingénieur en informatique du Portugal âgé de 34 ans et étudiant en génie aérospatial de 21 ans. Pays-Bas, qui poursuivait ses maîtres. . . . quatre hommes et deux femmes. Notre guide était Peter, âgé de 54 ans de la République tchèque.  Le ramassage au train était facile, avec un court trajet en voiture jusqu'au chenil, où Sven nous a accueillis, assignés à des lits et a donné une brève orientation. L'orientation était dans la lavu, où le dîner et le petit-déjeuner des prochains jours se produiraient également. L'eau chaude (en carafe thermos) était présente pour que nous puissions faire des boissons si nous le choisissions. Le problème étant que, après avoir pris ma douche et choisi mon matériel, je suis venu faire du chocolat chaud. . . les deux thermos étaient vides. Simple surveillance, mauvais timing ou présage de choses à venir?  Gear était disponible dans un grand «conteneur d'expédition», avec un large choix de bottes, de combinaisons thermiques, de mitaines, de gants, de chapeaux, de cagoules et de chaussettes. Sven a fourni des conseils, bien qu'il reste beaucoup à faire par nous-mêmes. J’avais l’impression que l’engin était adéquat (rien pour le comparer, cependant. Au fur et à mesure que la semaine passait et que je retirais les chaussons chaque soir pour leur permettre de sécher, il était évident que les doublures des semelles de les bottes étaient pour le même pied et portées plutôt fines.  Le dîner au chenil était bien, et je peux honnêtement dire que je n'ai jamais manqué de nourriture ou de boisson. Peter a fait un très bon travail dans la préparation des repas et, en sélectionnant et en achetant les articles que nous allions manger pendant la semaine, il a également fait du bon travail. Nous avons eu une brève orientation après le dîner, avec des plans pour plus de discussion après le petit-déjeuner. Après le petit-déjeuner, ceux d'entre nous de notre cabine étaient à la lavu à l'heure, mais pas de guide. Lorsque nous sommes revenus 15 minutes plus tard, il y avait une réprimande pour être "en retard".  L'orientation était adéquate, mais peut-être pas aussi approfondie qu'elle aurait pu l'être. Les instructions commenceraient lorsque seulement 4 de nos 6 étaient rassemblés. . . les deux autres approchent encore. Pourtant, Peter semblait contrarié de devoir répéter des articles. . . . une fois en disant: "Vous n'êtes pas tous des enfants ..." Non, nous ne le sommes pas, mais nous sommes six clients / invités / individus accomplis et brillants qui entreprennent quelque chose de complètement nouveau pour nous.  Un peu plus sur notre guide. Peter était (et est) brillant et travaille dur. Il connaît une demi-douzaine de langues et est l'auteur de nombreux livres. L'homme est un guide expérimenté et à aucun moment je ne me suis senti en sécurité sous ses conseils. Pourtant, un soir, un de nos membres a passé cinq heures par jour à réparer des harnais de chien, car Peter pensait que l’attention n’était pas suffisante car les chiens mâchés à travers les harnais étaient déraisonnables à mes yeux. Combien d'autres invités avaient-ils fait mâcher ces mêmes chiens sur ces harnais? Les gens entendent, interprètent et apprennent de différentes manières et à différentes vitesses. . . . quelque chose qui devrait être rappelé par tous. Les cabines étaient de tailles variées et plus ou moins spacieuses et confortables. Il est toutefois frustrant de constater que lors du chauffage d'une pièce équipée d'un poêle / poêle à bois, les portes ne sont pas adaptées aux cadres et que certaines ne resteront pas fermées. . . même deux pouces d'ouverture perd un peu de chaleur. Je pense qu'il est déraisonnable que l'opérateur ne maintienne pas ces éléments dans une plus grande capacité de travail. . . pas parfait, mais pas déficient non plus. La capacité de la cuisine variait dans les cabines, mais il semblait y avoir une quantité marginale d'ustensiles, de casseroles, de casseroles, etc. Une abondance n'est pas nécessaire, mais le coût pour mieux stocker les cuisines avec des ustensiles de cuisine. . . . de manière modeste. . . ne semblerait pas déraisonnable. Nous avons lavé et séché les plats du déjeuner et du dîner après le dîner, et sécher tout cela avec un torchon n'est pas raisonnable, car la serviette sèche peu après la moitié de la tâche. Encore. . . . un meilleur stockage est nécessaire. Aussi, combien de temps entre la fourniture de serviettes de cuisine propres? Après avoir parlé des installations et du personnel, permettez-moi de dire que le voyage en lui-même a été une expérience exceptionnelle. C'est l'immersion du mot aller. . . . le harnachement, l'attachement / le détachement du traîneau, l'alimentation et le nettoyage après les chiens est une tâche quotidienne. Porter du bois de chauffage, creuser de la neige au déjeuner pour pouvoir construire un feu, construire un feu, faire face à de la neige fraîche sur les sentiers sont des expériences et des responsabilités partagées. Les chambres froides sont la règle. Je suis le membre du groupe âgé de 64 ans et, à part quelques brèves périodes du voyage où il se promenait, faisait du jogging ou poussait le traîneau dans la neige fraîche en montée, les aspects de la condition physique en général n'étaient pas particulièrement pénibles. Est-ce que je recommencerais . . . absolument. Je n'ai aucun autre pourvoyeur ou voyagiste contre lequel je puisse comparer Jukkasjarvi Vildmarks Turer AB, et j'espère qu'ils prendront en compte certains des changements simples suggérés dans cette revue, mais malgré les imperfections, j'envisagerais de les utiliser à nouveau.Plus

Date de l'expérience : janvier 2018
Mats R, Owner de Jukkasjarvi VildmarksTurer AB, a répondu à cet avisA répondu le 8 juin 2018
Google Traduction

Plus

Avis écrit le 20 mars 2018

J'ai eu un temps incroyable en traîneau à chiens avec JVT. Je l'ai fait avec mon père en mars en tant que voyage père / fils. Nous étions sur le Mountain Wilderness Tour le long du King's Trail. J'ai voyagé partout dans le monde et...j'ai utilisé de nombreux guides, et ces gars-là sont solides. Il serait facile de se présenter au camp et d'être déçu. C'est assez nu (bien que les cabines étaient chaudes et confortables) et il n'est pas maintenu aussi bien que la plupart des gens s'attendent probablement. Ce que vous devez comprendre à propos de cette société (et d’autres au nord du cercle polaire arctique) est que TOUT est difficile. Les humains peuvent gérer le froid en ayant un bon équipement (plus ci-dessous) et des connaissances (plus ci-dessous). L'équipement ne peut pas, cependant, et tout prend un coup pendant les mois d'hiver jusqu'à l'été, les choses se réchauffent et l'entreprise peut entreprendre un entretien délibéré. Si vous recherchez des vacances confortables et faciles. . . ne venez pas dans l'Arctique ou visitez l'hôtel de glace. Les logements au chenil sont ce que vous attendez: petites cabines avec deux lits superposés (avec un chauffage, ce qui est super) et des toilettes extérieures pour les toilettes. En raison des difficultés de localisation et de météo, des toilettes chimiques sont utilisées. Cela ne devrait pas être une surprise. C'est comme utiliser un portapotty. Les douches étaient chaudes mais devaient être considérées comme un luxe. Les repas préparés par Sven étaient délicieux et copieux. Je n'ai pas eu faim. Le premier jour où nous avons été déposés, nous avons été emmenés dans un conteneur rempli d'équipements. Certains d'entre eux n'étaient pas dans la meilleure forme; ils passent par beaucoup de clients chaque saison et maintiennent un rythme élevé. J'ai lu que certains invités se sont plaints qu'il n'y avait pas un membre du personnel pour aider quand ils ont choisi l'équipement, mais j'ai en fait apprécié cela. Souvent, lorsque vous utilisez un service de guide ou louez un équipement, ils essaient de vous équiper et de vous déplacer le plus rapidement possible. En revanche, mon père et moi avons pu prendre tout le temps dont nous avions besoin pour essayer différentes choses, parler de la façon dont ça allait, etc. Avoir eu des engelures trois fois dans ma vie (deux fois sur mes mains, une fois sur mes mains, différentes aventures) Je savais que la sélection d’équipements serait cruciale, et je suis heureux de pouvoir prendre mon temps. Après avoir choisi notre équipement, nous sommes tous deux sortis et avons passé du temps à marcher, à faire de la randonnée et à courir pour nous assurer que tous les équipements étaient adaptés et fonctionnaient. Mon père et moi avons changé nos bottes. Je n'ai jamais utilisé de guide qui vous permette de changer de matériel comme ça. Si vous voulez parler des recommandations sur l'équipement, je ne peux pas imaginer que quelqu'un du camp ne vous aiderait pas. Ces guides, maîtres-chiens et membres du personnel de soutien vivent littéralement dans ces conditions et devraient être considérés comme des experts en la matière. Je suis heureux d'annoncer que je n'avais AUCUN problème avec mes bottes. . . Garder mes pieds au chaud était ma plus grande préoccupation et les bottes que j'utilisais fonctionnaient très bien. Notre guide, Andy, a vraiment fait de ce voyage un succès. Il était incroyablement serviable et compétent. Ce qui est peut-être le plus important pour moi, c'est qu'il était prêt à expliquer non seulement ce qu'il fallait faire et comment le faire, mais POURQUOI le faire. Il a pris le temps de guider et de nous apprendre toutes les chances possibles. Pas de manière agressive il nous a laissés aller à notre rythme, mais il nous a assurément impliqué et a été incroyablement patient. Ses histoires de voyages et d’expériences passées ont également contribué à développer le contexte de notre voyage. Encore une fois, tout dans l'Arctique est difficile. Vous devez forer de l'eau (parce que tout est gelé et que la fonte des neiges prend des quantités prohibitives de carburant). Vous devez couper la viande pour nourrir les chiens (car tout ce qui n'est pas isolé gèle) et les chiens doivent être nourris deux fois par jour. Vous devez être patient pendant que le guide cuisine, car il doit chauffer l'eau, préparer la nourriture et gérer les activités de tout le monde. C'était en fait l'un des points forts du voyage. Une fois que vous êtes instruit de ce qui doit être fait, les tâches du camp commencent vraiment à aider votre équipe et à vous faire sentir partie intégrante de l'expérience au lieu d'être simplement un spectateur passif. Le résultat final est que vous êtes plus proche de vos chiens, plus proche du reste de l’équipe et plus proche de l’expérience que vous ne le seriez si tout était fait pour vous. J'ai adoré cet aspect. Les chiens étaient la meilleure partie (autre que d'être avec mon vieil homme!) Parce que vous obtenez un tel attachement à eux. Les nourrir, en prendre soin et travailler avec eux toute la journée vous rapproche. Au cours des deux premiers jours, notre guide a effectué des échanges afin d'obtenir des chiens plus forts sur des traîneaux plus lourds, mais après cela, nous avons eu les mêmes chiens tout le temps. Il était difficile de leur dire au revoir. Ce sont des chiens et ils doivent être traités avec respect et admiration. Andy était fabuleux avec les chiens et nous pouvions tous dire qu'il était incroyablement en phase avec eux. Il n'était pas rare que les chiens hurlaient et aboyaient, puis Andy sortait d'une tente ou d'un obstacle et dès qu'ils le voyaient, ils allaient tous se taire. C'est définitivement le chien Alpha! C'était incroyable. Je n'ai jamais vu quelqu'un interagir avec les chiens comme il le fait. Il tire une immense fierté de la manière dont les chiens sont traités, par lui-même et par ses clients. Après avoir lu certaines des autres critiques, je pense que certaines personnes ont besoin de se faire une idée. Si vous cherchez un centre de villégiature, n'y allez pas. Si vous êtes à la recherche d'une équipe sérieuse qui souhaite passer du bon temps (en toute sécurité) à l'extérieur, sérieuse de s'occuper de ses chiens et sérieuse à vous apprendre, alors c'est l'endroit qu'il vous faut.Plus

Date de l'expérience : mars 2018
Avis écrit le 19 mars 2018

Nous avons réservé un séjour de deux semaines à JVT via notre agence de voyage locale et nous avons fait confiance à leur compréhension du bon service et du contrôle de la qualité. Nos attentes concernant notre tournée étaient normales, mais arriver à la ferme...Husky JVT nous a laissé les premiers sentiments de doute: Nous avons été montrés à un conteneur plein de matériel et avec une puanteur horrible de vêtements sales. Ici, nous devions aller chercher notre équipement mais au lieu d'un membre du personnel nous guidant cependant, nous devions simplement comprendre nous-mêmes ce dont nous aurions besoin lors de notre excursion de 5 jours dans le désert. Le matériel n'était plus en bon état. (Certaines choses ont été déchirées, les bottes avaient des trous) Nous avons passé la nuit à la ferme et le lendemain, nous avons préparé nos traîneaux. La photo était similaire: le matériel était assez usé et mal entretenu. Finalement, le personnel a préparé nos traîneaux et a amené les chiens. Nous n'avions aucune idée de ce à quoi nous nous attendions, car nous n'avons pas eu de briefing sur le traîneau à chiens en général parce que l'imprimante était cassée. Cela nous laissait mal à l'aise et en quelque sorte aveugles en ce qui concerne les règles et les choses à faire et à ne pas faire en traîneau à chiens. Comme nous devions bientôt le découvrir, il y a certainement des choses importantes à faire et à éviter, mais comment devions-nous savoir? Nous n'avions jamais été traîneau à chiens auparavant. . . Au lieu de garder la palourde et d'expliquer notre guide semblait être assez ennuyé par nos défauts de débutants et a continué à nous crier dessus. Cela nous a laissé quelques premiers jours stressants. Mais la situation s’est améliorée au moment où nous avons abordé le problème avec notre guide. Comme il y avait une double réservation d 'une hutte une fois, nous avons constaté que l' atmosphère entre les guides de JVT était très tendue, presque comme si elles travaillaient les unes contre les autres. Cela semblait étrange. Les cabanes sauvages étaient vraiment basiques, mais bon nous nous sommes inscrits pour cela et je ne m'en plaindrai pas beaucoup. Même si le caractère usé de presque toutes les installations montre que JVT s'en moque. Nos journées ont été remplies de beaucoup de travail physique pour répondre à nos besoins de base: les chiens pompiers. Nous sommes tous des individus très actifs et sportifs, mais nous avons quand même atteint nos limites. Couper 50 kg de viande tous les jours, aller chercher 120 litres d'eau dans les lacs et criques environnants, ramasser du bois. En regardant en arrière, nous sommes tous heureux que nous ayons pu revenir à l’expérience des racines et gérer tous ces défis. Les attentes peuvent être élevées ou faibles, mais ce n'était sûrement pas ce que nous avions imaginé. Est-ce bon? Est-ce mauvais? Je ne sais pas. Parce que nous avons senti et vu la beauté brute et magique de la Laponie. Nous avons pu voir des aurores et certains d'entre nous ont surmonté leurs craintes et leurs doutes concernant les chiens. Est-ce que je reviendrais à JVT. Probablement pas. Car il semble y avoir trop de fins en vrac dans cette société. En quelque sorte des circonstances désolées avec un gros prix attaché.Plus

Date de l'expérience : mars 2018
Avis écrit le 28 février 2018

J'ai réservé un voyage "Aurora Husky" avec cette compagnie pour moi et mes deux fils pendant la nouvelle année, dans l'espoir de reprendre un merveilleux voyage entrepris avec eux il y a quinze ans en Norvège, alors qu'ils étaient peut-être un peu trop jeunes. ....À notre arrivée au camp de base, notre enthousiasme a soudainement diminué. Le logement, décrit comme basique, était un peu plus primitif que cela. Cependant, les toilettes étaient absolument inacceptables. En ouvrant la porte, la puanteur écrasante fit un grand bruit et il fallut quelques minutes pour avoir le courage de les utiliser quand c'était absolument nécessaire. Peu après le début du voyage le lendemain matin, en fait 12. 30 heures, notre groupe étant le dernier à partir, il devint évident que l’équipe de chiens attribuée à l’un de mes fils n’était pas en mesure de tirer un traîneau. Ils étaient trop jeunes, inexpérimentés et sans formation. À chaque occasion, les chiens roulaient à se déchirer, tandis que les deux chiens de tête s'arrêtaient continuellement, reniflant la neige et essayant de se coucher, de sorte que toute la partie devait s'arrêter tout le temps. Mon fils a dû pousser ou marcher derrière le traîneau la plupart du temps, même dans les parties les plus plates du cours, sur les rivières et les lacs. À la fin du premier jour, la guide Marion, paresseuse, arrogante et inutile, a échangé l’un des chiens avec un autre de l’équipe de mon autre fils. Au début du deuxième jour, on ne nous a même pas montré comment atteler les chiens correctement et les attacher aux traîneaux, car le premier jour, les maîtres-chiens du chenil avaient accompli cette tâche. Cependant, l'équipe de mon fils ne fonctionnait toujours pas, de sorte qu'au milieu de la matinée, il s'est précipité vers le guide et lui a demandé de faire quelque chose. Elle a ensuite pris un de mes chiens et a fait un autre échange, mais cela n’a pas fait de différence le troisième jour. Après cela, elle a catégoriquement refusé d'échanger d'autres chiens ne voulant manifestement pas changer les équipes des trois autres membres du groupe. J'ai alors décidé de prendre en charge l'équipe de mon fils et lui ai donné le mien pour qu'il ait au moins une expérience de traîneau à chiens plutôt que de faire de la luge. Pendant les trois jours qui ont suivi, je me suis efforcé de ne pas tenir le reste du groupe, mais ils devaient toujours s’arrêter et attendre cinq minutes plus tard. temps. La deuxième nuit dans un camp où nous avons passé trois nuits, nous avons soudainement quitté notre cabine pour faire place à des «invités inattendus». Un de mes fils a dû passer la nuit dans une cabane avec trois femmes, alors que mon autre fils et moi-même avons dû partager ce qui s'appelait ridiculement un lit double dans un tipi, pas assez large pour les deux sacs de couchage. Il s'est avéré plus tard qu'il y avait beaucoup de logements de rechange dans le camp, mais de toute évidence, le guide ne pouvait pas être dérangé pour ouvrir une autre cabine ou pour économiser sur le chauffage. Donc, nous avons tous les trois passé une nuit blanche et inconfortable pour quelques couronnes, tout en les payant près de 1000 par nuit. ABSOLUMENT APPELER! Pour me blesser en sortant de la porte du sauna surélevée dans l'obscurité, je passai mon pied dans un grand espace entre lui et une série de marches de bois branlantes et je me suis tordu la jambe avec une entaille de deux pouces sur mon tibia. un gros bleu sur mon talon. Je suppose que j'ai eu de la chance de ne pas casser une jambe. Quand nous sommes revenus au camp de base, j'ai recherché le propriétaire de Mats pour le sensibiliser aux différents problèmes, principalement en ce qui concerne les chiens. Il a continué à travailler sur son ordinateur portable et n'a pas levé les yeux du clavier une fois, disant que chaque guide utilisait souvent ses propres chiens et non les chiens de compagnie. J'ai fait remarquer que j'avais réservé une tournée avec JVT, pas avec un guide particulier ou avec leurs chiens, et que je n'avais pas parcouru des milliers de kilomètres et dépensé des milliers de livres pour marcher derrière un traîneau. Compte tenu de son attitude méprisante, je ne me suis même pas donné la peine de lui parler des étapes perfides du sauna. Lorsque cela a été signalé plus tard dans un courriel, sa première réponse a été de nier ouvertement l'existence de mesures et d'insinuer que j'avais subi mes blessures ailleurs. ÉHONTÉ! Outre le fait que l’activité principale de la tournée ait été gâchée à cause du problème des chiens, un voyage commençant un jeudi après-midi et se terminant un mardi matin peut difficilement être qualifié de "semaine". Il a également été décrit comme voyageant de cabine en cabine lorsque, en fait, nous avons passé deux nuits dans un camp et trois nuits dans un autre avec ce qui équivalait à des excursions d'une journée. Encore une fois, le guide a opté pour une vie facile!Plus

Date de l'expérience : janvier 2018
Mats R, Owner de Jukkasjarvi VildmarksTurer AB, a répondu à cet avisA répondu le 21 juin 2018
Google Traduction

Plus

Avis écrit le 27 janvier 2018

C'était notre deuxième expérience de randonnée en husky. Nous avions déjà effectué une tournée similaire avec une autre entreprise et nous avons été impressionnés du début à la fin par la qualité de la visite, de l'hébergement, de la nourriture et de l'équipement fournis. Cette...tournée était basée à Harriniva, en Finlande (qui est très proche de Jukkosjarvii à vol d'oiseau), le coût de ce service était comparable à celui de Jukkosjarvi, mais la norme dépassait de loin celle de Kiruna. Lorsque nous sommes arrivés à la gare, nous avons rapidement été accueillis par un représentant et montrés à un véhicule. C'était bien. Une fois dans le véhicule, elle ne nous a jamais parlé, mais a parlé à deux jeunes femmes assises à côté d'elle. Nous ne voulions pas nous distraire ou demander beaucoup d’attention, nous aurions également aimé être accueillis. Une fois arrivé au camp de base de Jukkosjarvii, Sven nous a fait visiter. Il nous a emmenés dans la zone d'où nous allions ramasser nos vêtements pour la tournée. C'était comme un conteneur d'expédition et un conteneur gratuit pour tous avec les vêtements - on s'attendait à ce que chacun prenne simplement ce qu'il voulait. Cette partie de notre expérience se compare très mal à notre tournée précédente en Finlande. Dans ce cas, l'équipement était très structuré, conduit dans un grand bâtiment avec beaucoup d'espace pour que tout le monde puisse s'y déplacer. Le personnel était à votre disposition pour adapter les vêtements et expliquer ce dont vous auriez besoin et comment le porter. À Jukkosjarvii, le personnel s'est éloigné et nous a laissé. En tenant compte de l'équipement lui-même, nous avons certainement senti qu'une partie de l'équipement était de qualité inférieure. Nous avons noté des bottes et des combinaisons, par exemple, qui n’auraient certainement pas dû être distribuées à qui que ce soit, car elles étaient déchirées et fatiguées. Après nous avoir montré où aller chercher notre équipement, Sven a suggéré que nous aimions faire une promenade avant le dîner et nous a montré le sentier de motoneige qui partait du camp, une petite montée. Pensant que nous devrions suivre ses conseils, nous avons récupéré nos phares et sommes sortis du camp. À ce moment-là, il faisait extrêmement sombre et, après avoir traversé un ou deux passages, nous avons réalisé que non seulement personne ne savait où nous étions, mais que nous pouvions facilement nous perdre nous-mêmes. Ne voulant pas être perdus dans une forêt à des températures inférieures à zéro, nous sommes retournés au camp en toute sécurité, mais nous avons commencé à penser que les normes de sécurité de l'opération étaient quelque peu laxistes. La cabane Sami, où nous avons dîné après notre arrivée, était certes intéressante du point de vue culturel, mais elle était extrêmement simple, pour dire le moins. Il est difficile de cuisiner un repas gastronomique sur un simple réchaud de camping, en particulier sans eau courante. Ce niveau d'installation était conforme à nos attentes concernant ce que nous allions rencontrer en pleine nature, mais ce n'était pas ce que nous attendions au camp de base (surtout compte tenu de notre expérience antérieure en Finlande où le camp de base Harriniva répondrait facilement aux normes quatre étoiles) . Si vous n'aviez pas de visites planifiées ou si vous êtes arrivé une journée avant votre visite, il n'y avait vraiment pas d'endroit où vous asseoir et lire un livre. Nous avons dormi cette nuit dans une cabine de base à 4 lits et je dois dire que nous étions un peu douteux de la propreté des draps. Il a certainement semblé (à la fois là-bas et dans l'autre cabine où nous sommes restés pendant la tournée) que la "hot bunking" se déroulait et qui sait quand les draps ont été changés. Le camp de base ne compte que deux douches pour tous les invités et deux toilettes de type «longue chute» pour tous les invités et le personnel dans une zone qui ne sentait pas très agréable (et cela a également été noté par le couple canadien). la tournée avec nous). L’une de ces toilettes «longues» était située à côté de notre cabine, exacerbant ainsi le problème de l’odorat. Lors de notre expérience précédente, les chiens étaient logés loin du logement principal, et il y avait certainement une raison à cela: aboyer et sentir. A Jukkosjarvi, les chenils sont séparés de l’hébergement par une étroite voie de service. Ceci, combiné à l'odeur des toilettes, rend l'environnement du camp de base un peu désagréable. Le premier matin de notre visite en traîneau à chiens, on nous a dit de faire des sandwiches à partir du petit-déjeuner, à emporter avec nous pour le déjeuner, ce qui nous a surpris tous les deux. Lorsque nous nous sommes arrêtés pour déjeuner, on nous a offert un sachet de soupe instantanée, une tasse de café et bien sûr les sandwichs que nous avions préparés pour nous au petit-déjeuner. Pour ce qui est de la quantité d'énergie nécessaire pour rester au chaud en moins des températures en degrés et de l'énergie dépensée pour aider les chiens, ce niveau d'apport calorifique n'est certainement pas suffisant. En arrivant à la première cabine, en plus des draps et du désordre général des morceaux de bois autour des feux de bois dans la chambre, nous avons remarqué que le poêle à bois de la cuisine n'avait que la moitié de son verre (le reste était cassé). Le reste du verre est tombé pendant que nous étions là-bas, ce qui semble très dangereux dans une cabane en bois - le faire allumer toute la nuit et ne pas avoir de protection pour empêcher les braises de tomber sur le plancher de bois. Comme pour tout le reste, il est difficile de savoir quand (ou si) cela sera pris en compte, mais ce genre de problème est une question de santé et de sécurité et ne sera pas toléré dans notre pays d'origine (Australie). Le guide de traîneau à chiens nous a dit qu'il était végétalien et qu'il aurait besoin d'aide pour cuisiner afin de garantir le bon goût et je dois admettre que cela m'a déçu. Nous n’avons aucun problème avec les choix de mode de vie des autres, mais étant donné la somme que nous avons payée pour la tournée, nous avons supposé que toutes les lacunes dans la restauration seraient prises en compte. Nous avons appris par la suite que lors de l'une des autres tournées en même temps que la nôtre, leur guide a fait toute la cuisine. Un autre invité de la même tournée que nous était également très déçu - il s’est avéré que c’était un professionnel de la cuisine venu en tournée pour sortir de la cuisine. Elle s’en est néanmoins décidée et a pris en charge les tâches de cuisine (quelque chose comme une fête de busman pour elle). J'ai demandé au guide à quelques reprises comment les chiens étaient alloués car mes chiens étaient gros, forts et très rapides et j'étais la plus petite personne. Les chiens de mon mari étaient relativement petits et très lents. Par conséquent, il devait aider son équipe plus ou moins tout le temps (même sur des terrains plats et lisses tels que les lacs gelés) qui, sur plusieurs kilomètres par jour, le rendaient extrêmement fatigué. Cette fatigue était potentiellement un facteur contribuant à ce que mon mari subisse un accident malheureux tard le deuxième jour de notre tournée de six jours. Mon mari a été transporté à l 'air et conduit à l' hôpital Gallivare, à une heure et demie de route du camp de base de Jukkosjarvi. J'avais l'impression (comme les autres invités) que je devais être pris en charge et emmené pour rencontrer mon mari. Notre guide a expliqué que ce ne serait pas avant le lendemain. J'ai compris qu'il serait trop sombre et dangereux pour quiconque de sortir immédiatement en motoneige. J'ai parlé avec le responsable de Jukkosjarvii par téléphone et lui ai demandé s'il pouvait venir le plus tôt possible le matin pour moi. Il a répondu qu'il était «occupé par les visites» jusque tard dans la matinée. Je lui ai demandé s'il y aurait quelqu'un avec un motoneige pour venir me chercher, mais il a dit qu'il n'y avait personne qui semblait être un très mauvais support pour les accidents graves comme celui-ci. Sa priorité était de ramener les chiens à Jukkosjarvi et seulement à ce moment-là, il penserait à m'aider. Lorsque nous sommes repartis le lendemain à Jukkosjarvi, je ne savais pas exactement quels étaient les arrangements pour moi. Lorsque nous sommes arrivés à environ 1 km de Jukkosjarvi, le gérant était venu nous rencontrer dans sa voiture. Je ne savais pas exactement ce qui se passait, mais je pensais qu'il était venu me chercher, alors je suis descendu de mon traîneau et je me suis approché de la voiture où il se trouvait. Il n'a pas expliqué qui il était ou même m'a parlé mais a commencé à prendre les chiens dans son véhicule pendant que je restais juste là. J'ai finalement dû demander si je devais monter dans la voiture et c'était tout, le silence jusqu'à ce que nous arrivions au camp de base. Lorsque nous sommes arrivés, il a pris mon traîneau à l’arrière du véhicule et l’a placé à l’extérieur d’une cabine. Je lui ai demandé ce qui allait se passer après cela et il a dit qu'il attendrait d'avoir mes valises et de remettre mon équipement et que je pourrais venir à la hutte où il se trouvait pour lui dire que j'étais prêt. Il s'est ensuite simplement retiré sans aucune aide pour gérer les 4 sacs de mon traîneau et 2 lourdes valises, des manteaux et un sac photo. Je peux vraiment dire que j'étais dégouté de son manque apparent de souci pour mon bien-être. J'étais encore plus dégoûté d'être informé que je devrais prendre un taxi pour me rendre à l'hôpital de Gallivare où mon mari avait été emmené. Gallivare est à plus d’une heure et demie de route de Jukkosjarvii, pas plus qu’un taxi suédois ne me croit, surtout que je devais aussi payer le voyage de retour. Je n'ai jamais été aussi stressé, ni traité de manière aussi désinvolte, inutile et irrespectueuse, comme cela, pendant les vacances précédentes.Plus

Date de l'expérience : janvier 2018
Avis écrit le 1 janvier 2018 par mobile

N'ayant jamais essayé le traîneau à chiens, nous avons trouvé les 3 jours fournis. Tout était très décontracté et décontracté, ce qui entraînait un certain temps mort, mais cela faisait partie du charme des problèmes importants tels que la collecte à la gare, les heures...de démarrage et la sécurité, tout cela étant correctement traité. Nous avons eu la chance de partager notre tournée (6 personnes au total avec un traîneau) avec une famille de 4 personnes qui étaient ravies d’être entraînées par Andy, un Chippie suisse et un guide à temps partiel (généralement spécialisé dans les voyages de montagne). Le tout avec le bonus de Northern Lights sur NYE. Les chiens étaient très sympathiques et le tout agréable dans une sorte de "one-off". Heureux pour le soleil et les bières pour la nouvelle année.Plus

Date de l'expérience : janvier 2018
Avis écrit le 5 juillet 2017 par mobile

En fait, nous sommes retournés en décembre 2015, mais nous n'avons pas réussi à écrire la critique! Ce voyage était incroyable, avec des guides exceptionnels (nous avions Marcus, qui est exceptionnellement compétent et très drôle!) Et une expérience vraiment magique. La semaine passée à travailler...avec les huskies et à travailler avec eux est incroyable - ce sont de si beaux êtres, si intelligents, et vous vous retrouvez vraiment très attachés à eux à la fin de la semaine. Les possibilités d'observation du paysage et de la faune sont incomparables - nous avons vu des cerfs et des orignaux, des lacs gelés et des forêts, et nous avons eu tout le temps de contempler les panoramas glacés. Cependant, c'est un travail difficile - avant d'arriver, j'avais imaginé me tenir sur le traîneau, avec les huskies qui me tiraient en avant, découvrant le paysage. . . Bien que cela soit vrai dans certaines régions, nous avons également emprunté des routes avec des pentes très raides et de la neige épaisse, ce qui a nécessité beaucoup de travail d’équipe avec les chiens. Cependant, c'était tellement gratifiant une fois que vous êtes arrivé au sommet et que vous pouviez profiter d'un déjeuner chaud, assis à côté de votre équipe à fourrure et profiter du meilleur de la Suède! Les pavillons étaient charmants, confortables, chaleureux et les saunas étaient incroyables! Nous avons eu un grand groupe de personnes avec nous pour ce voyage, ce qui a enrichi l'expérience - de superbes histoires de partage et d'entraide pendant le voyage! Je recommande vivement ce voyage!Plus

Date de l'expérience : décembre 2016
Avis écrit le 28 mars 2017 par mobile

Un must absolu pour les personnes qui aiment les chiens, la neige ou les deux. Incroyable 6 jours pour explorer une petite partie de la région de Kiruna et apprendre à connaître 4 beaux amis à fourrure (et 26 autres sur les autres traîneaux). Un...peu de sens de l'aventure s'impose: les loges sont très basiques; pour chauffer, il faut couper le feu de bois et il faut recueillir l'eau des lacs / cours d'eau ou des puits. Et l'alimentation des chiens a la priorité sur nos propres repas. Mais c'était amusant et ça valait le coup! L'expérience complète en fait une fête à ne jamais oublier! Seule chose: nous avons réservé un séjour de 8 jours et 7 nuits, les jours 1 et 8 étant des jours de départ. Vous savez cela lors de la réservation, mais je ne savais pas que le chenil au début est un peu éloigné et il n'y a rien à faire. Ils devraient être en mesure de vous donner la possibilité de rester ailleurs (comme un hôtel avec douche) et d'arriver le matin du deuxième jour (premier jour de traîneau à chiens) et même le dernier jour. Cependant, c'était agréable d'avoir un dernier dîner ensemble après que les chiens aient tous été nourris et endormis dans leur chenil.Plus

Date de l'expérience : mars 2017
Voir plus d'avis
À proximité
Hôtels prochesVoir les 7 hôtels à proximité
Scandic Ferrum
594 avis
À 0,1 km
Hotel Kebne
165 avis
À 0,32 km
Hotell Vinterpalatset
172 avis
À 0,36 km
Hotel Samegarden
45 avis
À 0,6 km
Restaurants prochesVoir les 39 restaurants à proximité
Stejk Street Food
255 avis
À 0,37 km
Cafe Safari
259 avis
À 0,27 km
SPiS Mat & Dryck
488 avis
À 0,28 km
Camp Ripan Kitchen
320 avis
À 0,79 km
Attractions prochesVoir les 49 attractions à proximité
Kiruna Kyrka
422 avis
À 0,51 km
LKAB's Visitor Centre
316 avis
À 0,07 km
Kiruna Stadshuset
106 avis
À 0,48 km
Samegarden Museum
32 avis
À 0,61 km
Questions et réponses
Obtenez des réponses rapides du personnel et personnes ayant visité le Jukkasjarvi VildmarksTurer AB.
Remarque : votre question sera affichée publiquement sur la page des Questions et réponses.
Envoyer
Consignes de publication