Guingamp... que se passe-t-il ?

une place légendaire au cœur de la ville où trône une fontaine d'autres temps... un charme fou... et tout d'un coup, cette année, une lubie de transformer en "moderne" cet endroit auquel il ne fallait évidemment pas toucher. Mais çà a été fait : des pavés historiques au sol remplacés par des nouveaux pavés gris clair qui claque, un parking refait à neuf dont on a enlevé tous les arbres pour 3 qui étaient malades, de nouveaux matériaux pour masquer les anciens murets qui encadraient cet espace dont un éclair de lucidité des initiateurs de ce massacre a permis de préserver les marches qui permettent l'accès à la fontaine elle aussi heureusement préservée...

les commerçants qui n'ont pas encore fermé, sur cette place historique qui vient d'être abîmée au prétexte sans doute de plus de places de parking en centre ville (?), sont désolés comme nous touristes : ils ont été convoqués à une réunion d'information sur ces transformations... pour information. Même pas la possibilité de dire... non.

Tant de commerces qui animaient le cœur de cette sous-préfecture des Côtes d'Armor. Et qui sont aujourd'hui fermés, tant d'acteurs de la très grande distribution y ayant été ouverts qui drainent désormais quasiment toute l'activité commerçante.

un cœur de ville abandonné, qui a perdu son âme et dont le seul centre encore vital était cette fameuse place historique où le choix a été fait de prioriser le nombre de places de parking en plein cœur de la ville, là où pourtant il est de plus en plus apprécié de "rendre la ville aux piétons".

Comme si Guingamp avait besoin de ce projet alors que les abords de la ville sont sales, que les plantes poussent sur les trottoirs, que les déchets s'accumulent dans les poubelles et sur les pelouses du si joli jardin public dont les toilettes sont une honte, dont le magnifique kiosque à musique de 1912 n'accueille plus de musiciens. Même la célèbre fête de la Saint-Loup n'est plus une fête à Guingamp. Reléguée sur la "place du haut", avec une distance entre la scène où se produisent les artistes ou danseurs et les gradins des spectateurs qui effraient... les artistes et les danseurs ! et plus de musique traditionnelle bretonne dans les rues du centre ville en pleine Saint-Loup... les Guingampais eux-mêmes reconnaissent que tout est pour le foot. Dommage. Comme si les Guingampais n'avaient rien à dire sur ce qu'ils veulent pour leur ville. En tout cas, pas ce massacre moderne de la place de leur centre ville dont le budget aurait certainement pu être consacré à rendre de nouveau propre cette ville où on ne voit jamais de balayeurs de trottoirs, de ramasseurs de papiers-déchets, de camion de nettoyage des chaussées, etc. Triste.